Que sont venus faire les sportifs de haut-niveau à Limoges ?

Permettre à des entreprises de déceler des compétences chez les personnes en recherche d’emploi grâce à l’activité physique, c’est ce que vient de proposer le Shizen Sport-Truck qui a  fait étape au cœur du quartier du Val de l’Aurence à Limoges - Publié le 28/10/2020 à 05h54 - Auteur: Anne-Sophie Pédegert

Ce douze octobre, au cœur du quartier du Val-de-l’Aurence, à Limoges, une dizaine de demandeurs d’emploi, dossards sur le ventre, écoutent les consignes d’échauffement de Mamadou Diarra.

Cet ancien footballeur professionnel fait partie de l’équipe du Shizen Sport-Truck, un outil d'aide au recrutement pour les entreprises, qui fait étape pour la première fois à Limoges. Le petit groupe s’élance ensuite vers le gymnase Henri-Normand pour participer à un atelier collectif. Dans le public, des recruteurs sont présents. Ils vont les observer avant le job dating qui va se dérouler après, à l’espace Lucien-Neuwirth, juste en face.


Retrouver confiance et la motivation


Benoît Campargue, le créateur du Shizen Sport-Truck, scrute lui aussi le groupe. L’ancien champion d’Europe et du monde de judo, ex-coach de Teddy Riner se satisfait de l’implication de l'équipe.

« Le but premier de ces ateliers, explique-t-il, c’est de leur faire prendre conscience de leurs capacités. Mobilité, agilité, relation à l’autre… Ces différents exercices permettent de retrouver de la confiance. L’objectif, ce n’est pas la performance, c’est la convivialité. Nous ne sommes pas ici sur de l’activité sportive, mais sur de l’activité physique. Ces ateliers sont accessibles à tous pour peu que l’on soit bien coaché et motivé. » La motivation c’est ce que recherchent justement les entreprises qui recrutent. Une valeur chère à l’ancien coach de Teddy Riner.

« Pour moi, confie-t-il, une des clés de l’engagement, c’est la motivation. Et comment l’obtient-on ? Avec des choses qui nous font plaisir. Comme pour les plus grands champions, s’il n’y a pas de plaisir, il n’y a pas de résultat. Au travers du sport et de la convivialité et encore une fois sans que la performance physique soit un objectif on arrive à retrouver des compétences qui n’étaient pas exploitées jusque-là et qui sont utiles pour aller au bout de ses projets. »


Un outil complémentaire à l'entretien d'embauche


Sur le banc de touche, Fabrice Boucle, directeur d’agence Adecco à Limoges, observe lui aussi les personnes en recherche d’emploi qui participent à l’atelier collectif.

Il voit dans cette pratique, un outil complémentaire à l’entretien d’embauche : « Nous sommes sensibles aux valeurs que véhicule le sport et que l’on retrouve dans l’entreprise : la solidarité, le respect de soi, des autres, des consignes… Ce qui me frappe, c’est l’implication de tous, quels que soit leur taille, leur poids, leur âge, leur sexe… Il y a une volonté de bien faire. C’est remarquable. Nous allons maintenant voir si les compétences détectées lors de cet atelier se retrouvent dans nos entretiens. Pour nous, recruteurs, c’est un outil complémentaire très intéressant. »  Si Benoît Campargue se réjouit de l’intérêt des entreprises pour ces ateliers il est aussi convaincu de leur impact sur les demandeurs d’emploi.  « Il y a le bien-être physique mais aussi le bien-être mental, explique-t-il. Les deux associés redonnent de la confiance pour construire de nouveaux projets. Aujourd’hui le fait de mettre dans le prolongement du sport le retour à l’emploi grâce aux recruteurs ici présents, c’est très intéressant pour ces jeunes qui se disent que c’est possible pour eux. »


« Le sport, ce n'est pas que le haut niveau...»


Sa reconversion professionnelle, l’ancien judoka l’a lui aussi réussie grâce aux valeurs du sport.


Echauffement au Val de L'Aurence à Limoges avant le job-dating.

« Je me suis dit que le sport ce n’était pas que pour le haut niveau, confie-t-il. J’avais envie de transmettre mon expertise à des jeunes ou des moins jeunes, éloignés de l’emploi. J’ai donc créé, avec le chef Thierry Marx, l’association “Pass’Sport pour l’emploi”. Nous proposons des formations courtes de douze semaines, gratuites, à des jeunes sans qualification et en rupture avec le système éducatif. En échange, les candidats s’engagent à la rigueur, l’engagement et la régularité. Aujourd’hui, le résultat est là : 100 % de retour à l’emploi… » 

contact@shizen-sport-truck.com |  Tel: 01 42 63 35 63

  • instagram-logo
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • LinkedIn - Black Circle
  • Noir Icône YouTube